BAROUD A MADA :: Voir les photos
 
 

Combat de coqs
L'objectif de la journée est de rejoindre la ville d'Ambositra (se prononce Ambouchtre). Après avoir déjeuné en ville comme à notre habitude, nous retournons à l'hôtel afin de préparer nos sacs. Vers 11 heures, nous sommes tous les trois parés pour le départ. Nous prenons 3 pousse-pousses afin de rejoindre la gare routière au sud de la ville. Le taxi-brousse qe nous prenons n'est pas en super état, c'est l'un des pires que l'on ait vu lors de ce voyage ! Les pneus lisses laissent même apparaitre la corde à certains endroits ... pas super rassurant tout ça. Malgré tout, nous partons pour 2 heures de transport. Comme d'habitude à Madagascar, le paysage change en quelques kilomètres, la végétation devient plus dense. Arrivée sur place, nous sommes tous les trois surpris par l'absence des traditionnels rabatteurs, a peine deux ou trois taxis sont présents et peu entreprenants. Nous partons à la recherche d'un lieu où dormir et arrivons au "Grand Hotel". Les chambres sont assez simples mais certaines ont une douche et l'eau chaude. Nous mangeons au restaurant de l'hôtel avant de partir visiter la ville à pieds. Après une bonne ballade d'environ une demi-heure dans les petites rues de la ville, nous tombons sur un petit attroupement de personnes. Il s'agit en faite d'un combat de coq ! Il règne autour de cette arène un véritable ambiance de stade de football. Les gens crient pour encourager le coq sur lequel ils ont parié. Au coup de sifflet final, les perdant se font entendre auprès de ce qui semble être un arbitre. Sur la route du retour, nous remarquons de nombreux "cinéma". Il s'agit en faite d'une pièce sombre dans laquelle passe un vieux film sur une petite télévision. Nous décidons d'aller voir le film "The Blob". Nous nous asseillons sur des bancs au fond de la salle et assistons au film qui semble beaucoup amuser les locaux. En rentrant à l'hôtel, nous croisons Landri, un guide avec lequel nous organisons notre trek du lendemain.

Le trek
Levé de bonne heure et de bonne humeur, nous préparons nos petits sacs pour cette journée qui s'annonce difficile. Chaussures de marche et poncho sont de mises pour cette expédition. Après 15 km de route et 26 km de piste à bord de la R5 de Parfait, notre chauffeur, nous arrivons dans la ville de Antoetra le départ de notre petit trek et le 1er village Zafimaniry. Nous visitons ce premier village qui n'est autre que le village natale de Landri, notre guide. Après un petit tour, nous partons d'un pas assuré vers le second village plus profondement enfoui dans la foret. La marche est difficile, nous traversons un paysage escarpé sous une petite pluie fine et un vent très frais. Après une bonne marche de 2 heures, nous apercevons au travers une légère brume le second village. La première chose que nous visitons est l'école, celle-ci se résume à une salle sombre d'environ 30m² sur de la terre battue. Les élèves semblent plus intéressé par notre visite que la par le cours. Nous devons ensuite nous rendre dansla maison du chef du village. Un homme de 95 ans dont la sagesse se lit sur le visage. Nous devons lui demander la permission de visiter le village. Nous découvrons ensuite les maisons des village Zafimaniry, celles-ci ont la particularité d'être entièrement sculptées à la main et sont construites comme un gros puzzle. Aucun clou, aucune charnière pour tenir l'ensemble, de cette manière, les maisons sont entièrement démontables. Nous nous dirigeons ensuite vers la maison de la personne qui s'occupe de la perception de la taxe demandée à chaque visiteur. Une fois payée, la personne nous offre un petit verre de rhum local qui nous réchauffe le corps en profondeur ! Les enfans du village nous harcèle un peu car ils ont compris que nous avions des petits cadeaux. Même si ce village est véritablement typique, nous sentons bien que les habitants ont l'habitude de voir des touristes et savent en profiter. Nous prenons la route du retour en 1 heure 30, autant dire que nous avons accéléré le rythme. De retour à son village, nous passons voir les parents de Landri qui nous offre un café chaud et nous vendent des chaises Zafimaniry typique très bien réalisées. Frouf et Ludo achètent également un briquet "local". Nous retrouvons Parfait qui nous ramènera à notre hôtel. Trempé et gelé de la tête au pieds mais ravi de notre journée et de ce petit trek assez physique.

Visite des artisans locaux
Pour commencer cette journée, l'hôtel où nous sommes nous informe que nous devons changer de chambre. Résultat, notre nouvelle chambre est grande mais sans douche ni WCt, des vitres sont cassées et laissent passer d'importants courants d'air. Bref nous sommes déçu et nous vous déconseillons vivement cet hôtel. Après cette petite mésaventure, nous décidons de rendre visite aux artisans locaux. Ambositra est connu pour ses sculptures sur bois et sa marqueterie. Nous découvrons durant cette ballade les sculpteurs sur bois d'ébène et de palissandre. Nous visitons également un atelier de marqueterie. Nous profitons de cesrencontres pour réaliser quelques achats de cadeaux. De retour à l'hôtel,Frouf et Ludo partent visiter une école et distribuer du matériel que nous avions ramené. Nous finirons notre journée à jouer aux cartes et à boire quelques THB. Nous partons le lendemain pour Antsirabe et quittons Ambositra avec un sentiment d'amertume. En effet nous avons trouvé cette ville un peu trop orienté sur les touristes et sommes tombés sur certaines personnes un peu malhonnètes, mais nous loin de nous la volonté de faire des généralités.

De retour à Antsirabe
Après une nuit glaciale dans cette nouvelle chambre, nous quittons avec plaisirs le "Grand Hotel". Nous partons à pieds pour rejoindre la gare routière pour Antsirabe, mais avant d'y arriver, nous croisons un taxi-brousse qui nous emmènera à destination sous un soleil magnifique qui avait disparu depuis 2 ou 3 jours. Après deux bonnes heures de route, nous sommes de retour au Green Park Hotel. Les personnes de l'hôtel nous reconnaissent et nous donne notre ancienne chambre. Une fois installé nous partons en ville manger une pizza malgache puis nous nous dirigeons vers l'association ZOB. Allez voir le site de cette asso : Association ZOB, ils font des choses géniales pour Madagascar. Nous n'avons pas vu grands choses de l'aso ZOB car il ne s'agit que de bureau. Nous faisons également quelques petits magasins (Maki, Carambole, Baobab Compagnie, ...) mais sans y faire le moindre achat. Dans l'après-midin, Frouf et moi partons à la recherche de la maison de de soeur lorsque celle-ci travaillait ici. La mission du lendemain est de trouver un Cyber Café. Non pas que se soit difficile à trouver mais aucun n'est fonctionnel. En effet, après 3 cybers visités, nous apprenons qu'un problème de connexion à Internet touche toute la ville. Nous rentrons ensuite à l'hotel prendre l'apéro avant de repatir en ville pour visiter les artisans qui travaillent sur de la corne de Zébu. Nous rendons visite ensuite à Marcel, le célèbre confiseur d'Antsirabe. Après la visite de son atelier et une présentation de sa méthode de travail, nous achetons ses célèbres bonbons orange-gingembre. Nous passerons la fin de l'après-midi à l'hôtel à glandouiller et à jouer avant de partir mangerau Synchro Pub pour déguster son magnifique Steack de Zébu au poivre vert.